ill Caves chauves souris

Les caves à chiroptères, lieux d’hivernage pour des centaines de chauves-souris

Ces anciennes galeries d'extraction de pierre de taille sont souvent devenues des caves ou des champignonnières privées. Les chauves-souris ont trouvé dans ces espaces souterrains délaissés une tranquillité et des conditions climatiques favorables à leur hibernation. Selon l'espèce, différents niveaux sont occupés, parfois très loin de l'entrée. Le dérangement au cours de leur hibernation est préjudiciable à ces petits mammifères tous protégés. Les sites de Noyers-sur-Cher et de Saint-Aignan sont les plus importants du département pour l'hivernage des chauves-souris. Un suivi scientifique des populations a lieu chaque année dans ces cavités inaccessibles au public.

Communes de Noyers-sur-Cher (Caves de la Demoiselle et de la Bizaudière) et commune de Saint-Aignan (Cave de la Dordinerie)

• Superficie : galeries souterraines.
• Type de maîtrise : les caves sont des propriétés privées, en convention avec le Conservatoire.
• Milieux :caves
• Statut(s) : sites classés Natura 2000, la cave de la Demoiselle est aussi en ZNIEFF.

Intérêt écologique, enjeux :

La cave de la Bizaudière abrite 13 espèces sur les 20 espèces que compte le département. La cave de la Demoiselle, elle, abrite 11 espèces de chiroptères sur les 22 présentes en France. Quant à la cave de la Dordinerie, elle présente plus de 2,5 km de galeries souterraines. Avec près de 800 individus en hiver, le site représente le lieu d’hivernage le plus important du Loir-et-Cher. Sa population de Murins à oreilles échancrées représente 30% de l’effectif du département. Dans ces trois caves de la Vallée du Cher viennent hiberner plus de 1400 chauves-souris !

Ces caves sont le lieu d’hivernage de 12 espèces de chauves-souris toutes protégées : rhinolophes, murins, sérotines, pipistrelles, barbastelles, oreillards, … Ces sites sont d’importance régionale pour leurs effectifs de Murin à oreilles échancrées : l'espèce est donnée comme rare, sur l'essentiel de son aire européenne. La région Centre est un bastion pour l'accueil de cette espèce, notamment pour l’hibernation.

Mode de gestion (avec Sologne Nature Environnement) :

L'objectif est d’assurer la tranquillité des colonies et la qualité de leur habitat souterrain. Les propriétaires ont autorisé le Conservatoire à poser des grilles ou des portes de protection pour éviter l’accès des sites au public sans empêcher celui des chiroptères. Un panneau stipulant « dangers d’éboulement, entrée interdite » est disposé à l’entrée des grottes.

Les populations de chauves-souris sont suivies chaque hiver.

Découvrir le site :

 

Photos :

  • Chauve-souris
  • grand-murin_Yves_Lanceau
  • petit-rhynolophe_Yves_lanceau

Plan :

Conservatoire des espaces naturels du Loir-et-Cher