Comme chaque année, l'automne laisse place aux champignons, indispensables partenaires de l'équilibre écologique du milieu. Equipés de paniers, couteaux et bottes, les participants démarrent la balade en quête de champignons sur le site du Tertre des Champ 25 10 17 TertreC 3canaux à la Ferté-Imbault.

 

 

La consigne est simple, prélever seulement les jeunes individus et ne récolter qu'un spécimen à la fois. L'humidité du sol, entre le fond de vallon et le coteau n'est pas aussi contrastée qu'à l'ordinaire en cette saison. Les fossés et mares sont d'ailleurs à sec et leur fond offre une contribution à la récolte. Les paniers se remplissent auxChamp 25 10 17 Terte C rythmes des trouvailles. Maurice Michaud et les autres membres avisés de la Société d'Histoire Naturelle de Loir-et-Cher présents, distillent leur savoir auprès de la trentaine de participants. 

De retour de prospection, chacun classe, non sans hésitation, les individus récoltés en fonction des spécimens déjà sur la table sous l'œil biChamp 25 10 17 TertreC 2enveillant des connaisseurs. Des rouges, des violets, des jaunes, il y en a de toutes les couleurs et Maurice Michaud nous invite à user de tous nos sens pour capter la fabuleuse variété de ce règne fongique.
Le « crac » similaire à la cassure d'une craie caractéristique des russules, le toucher rappelant le beurre de la collybie beurrée, l'odeur de farine du Clitopile petite prune, appelé à juste titre Meunier...
La liste s'allonge pour faire état d'une centaine d'espèces récoltées.

 

Conservatoire des espaces naturels du Loir-et-Cher